La Mare au diable de George Sand

Première lecture de George Sand avec La Mare au diable, un roman pastoral qui raconte l’amour naissant entre Germain, un « vieux » laboureur, veuf, de 28 ans dont les beaux-parents cherchent à le remarier et Marie, sa jeune voisine de 16 ans.

Couverture La Mare au Diable

Le roman commence par une sorte de justification du choix de son sujet par George Sand et par des considérations sur la mort, suite à la présentation d’un tableau de Holbein. Cette introduction m’a quelque peu désappointée et ennuyée : j’ai eu peur que tout le roman soit du même genre.

Ensuite, on entre dans le vif du sujet. L’écriture de George Sand se fait plus fluide et plus agréable. Elle change complètement de registre lorsqu’elle met en scène ses personnages : on est à la campagne, ne l’oublions pas ! L’histoire est gentillette même si son dénouement est plus que prévisible. Par contre, je trouve que ça manque un peu de développement : à leur retour, Germain et Marie ne se parlent plus et pourtant, la jeune fille change complètement ses sentiments. Tout ça me parait un peu facile, il aurait été plus intéressant de voir par quelles réflexions elle passait pour en arriver là. George Sand aborde, par exemple, la question de la différence d’âge (12 ans, ce n’est pourtant pas exceptionnel) qui pose problème à la jeune fille, au début. Ensuite, on passe complètement au-dessus sans qu’il n’y ait eu de réelle polémique.

——————————

Attention, à partir d’ici, je donne des éléments qui pourraient vous faire découvrir la fin :

Ce qui m’a profondément ennuyée, c’est la dernière partie où George Sand nous raconte, dans le détail, l’organisation d’une noce campagnarde. Quel intérêt ? Et surtout, pourquoi comme ça ? Elle aurait pu se mettre dans la peau d’un des personnages et nous donner sa vision des faits, ce qui se serait mieux intégré dans le roman. Au lieu de cela, on a une description quasi tirée d’un livre historique de la manière dont cela se passe traditionnellement, donnée par la narratrice-auteure.

——————————

C’est bon, c’est fini ! 😉

J’ai encore La petite Fadette de George Sand dans ma PAL. J’espère qu’il me plaira davantage que celui-ci !

Ma note :

love3

 

 

 

 

classiquebadge

Publicités

3 réflexions sur “La Mare au diable de George Sand

  1. J’avais plutôt bien aimé ce livre. Mais je suis totalement d’accord avec toi pour la dernière partie, où les noces sont racontées. C’est intéressant mais c’est vrai que ça en devient lourd.

  2. Alors que je cherchais dans la Mare au diable quelque chose de fantastique, je suis tombé sur un roman d’amour très mignon, que j’ai beaucoup aimé.G Sand, dans la Mare au diable témoigne de son côté réaliste par la description des noces campagnardes de Germain et la Petite Marie qu’elle nous brosse dans la nudité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s