Top Ten Tuesday #6 : vos 10 livres préférés lus avant d’avoir commencé à bloguer

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire où un top dix est proposé autour d’un thème littéraire.

L’idée originale est de The broke and the bookish et c’est Iani qui en organise la version française.

Le thème de cette semaine est : vos 10 livres préférés lus avant d’avoir commencé à bloguer.

Etant donné que ce blog est encore un bébé (il n’a que 5 – 6 mois), il y a une ribambelle de mes coups de cœur qui ont été lus avant que je ne le commence ! Une occasion pour moi de vous faire part de mes plus belles lectures !

1. L’Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon : aujourd’hui, il est connu comme le loup blanc ! C’était assurément mon coup de cœur de l’année 2010 ! J’ai bassiné tout le monde avec ce livre !

2. Le Club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia : lui, ce fut mon coup de cœur de l’année 2011 (oui, je vous les fait en suivant…). J’ai adoré me plonger dans l’histoire de ces émigrés de l’ex-URSS ou dans les histoires familiales du petit Michel. J’attends avec impatience la sortie en poche de La Vie rêvée d’Ernesto G. en espérant qu’il me plaira autant que celui-ci !

3. La Horde du Contrevent d’Alain Damasio : même si je l’ai lu avant de bloguer, je n’avais pas pu m’empêcher d’en faire la chronique il y a quelques semaines tellement ce roman mérite d’être mieux connu ! C’est un véritable bijou que ce soit pour l’univers créé par Damasio ou pour sa maîtrise de la langue française ! Bref, vous DEVEZ le lire !! 🙂

4. Le Rapport de Brodeck de Philippe Claudel : ce roman m’avait absolument bouleversée à l’époque. Là encore, rien de bien original mais c’est pas grave, ce qui compte, c’est qu’il est beau ! 🙂

5. Etoile errante de Jean-Marie Gustave Le Clézio : clin d’œil à ma Ju ! Mon préféré de JMG, jusqu’à présent ! Et au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, j’aime particulièrement les livres rattachés à l’Histoire contemporaine et, plus particulièrement, à la Seconde Guerre mondiale.

6. La saga Malaussène de Daniel Pennac : et s’il ne fallait en choisir qu’un, je pense que ce serait La fée carabine. Série découverte en cours d’auteurs contemporains. Depuis, j’achète tous les livres de cet auteur !

7. Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot : assurément, ma meilleure lecture de secondaires !

8. L’Empire des Anges de Bernard Werber : quand j’étais gamine, j’en avais fait ma religion ! 😉 Ensuite, j’ai trouvé que l’auteur manquait de renouvellement et ça fait une éternité que je n’ai plus rien lu de lui !

9. Le Chœur des femmes de Martin Winckler : parce qu’il a redoré l’image que j’avais des gynécologues et m’a appris beaucoup de choses sur mon propre corps.

10. La saga Le Goût du bonheur de Marie Laberge et particulièrement Gabrielle et Adélaïde. Une saga familiale québécoise qui commence au début des années 1900 et se termine dans les années 60 si mes souvenirs sont bons. J’avais adoré l’ambiance et en apprendre un peu plus sur une région du monde dans laquelle j’aimerais me rendre mais que je connais assez peu.

La plupart sont des lectures assez récentes. Je n’ai sélectionné que les romans qui me sont venus directement à l’esprit mais il pourrait y en avoir encore beaucoup d’autres !

Et vous, quelles sont vos vieilles lectures adorées ? 

C’est lundi, que lisez-vous ? #12

C’est le moment de notre rendez-vous hebdomadaire bien sympathique, celui du «C’est lundi, que lisez-vous ?» coordonné par Galléane.

Le  concept ? Chaque lundi, il faut répondre à trois questions :

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Couverture Le Jardin des Secrets

La semaine passée a été plutôt fructueuse côté lecture ! Faut dire que je n’arrivais pas à faire grand chose de concluant si ce n’est lire. J’en ai donc profité pour dévorer Le Jardin des secrets de Kate Morton. Un livre qui m’a beaucoup plu !

Couverture Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 1 : Extraterrestre... ou presque !

Ensuite, j’ai commencé Le Journal d’Aurélie Laflamme (tome 1) mais je n’ai pas du tout accroché ! Autant lire des histoires adolescentes ne me dérange pas, autant me mettre dans la tête d’une jeune fille de 14 ans qui rédige son journal est trop éloigné de ce que je suis aujourd’hui. J’ai donc abandonné au bout d’une quarantaine de pages, ce n’est plus de mon âge !

Couverture Hate List

J’ai quand même continué dans le Young Adult avec Hate List de Jennifer Brown. Ici, le sujet est nettement plus dramatique. Ce ne fut pas un coup de cœur mais tout de même une lecture agréable ! J’aurais certainement adoré si je l’avais lu il y a quelques années ! (Je me sens vieille en ce moment chaque fois que je dois commenter une de mes lectures pour d’jeuns ! A croire que j’ai pris dix ans d’un coup !)

Couverture Ash, tome 2 : Faust

J’avais également loué le tome 2 de Ash : Faust de Frédéric Debois et Krystel. Celui-ci m’a laissé un sentiment d’inachevé. Les dessins sont toujours aussi jolis mais l’histoire en tant que telle ne m’a pas séduite. Dommage.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Couverture Les Cerfs-volants de Kaboul

Hier soir, après une pause lecture pendant le week-end, j’ai commencé Les Cerfs-volants de Kaboul d’Hussein Hosseini, un livre gracieusement offert par J. pour mon départ (si tu me lis, encore merci !). Les premières pages indiquent déjà que cela va être une jolie lecture ! Cela faisait un moment que je souhaitais lire ce livre mais j’avais fait une petite overdose sur le sujet il y a deux ans : j’avais eu la bonne idée de lire  3 ou 4 romans de Yasmina Khadra d’affilée. Depuis, j’avais eu besoin de m’éloigner des sujets du genre pour mieux les apprécier le jour où j’y retournerais.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Couverture Portugal

Je n’ai toujours pas commencé Portugal de Cyril Pedrosa, pourtant cette bande dessinée me fait de l’œil depuis un bon moment ! Je pense que c’est son épaisseur qui me fait peur, mais je vais certainement m’y mettre cette semaine !

Après ça, rien de prévu ! Cela dépendra de mon inspiration au moment où je me présenterai devant ma PAL !

Et vous, que lisez-vous ?

Très bonne semaine !

Hate List de Jennifer Brown

Aujourd’hui, je vous présente encore un roman jeunesse ou plutôt « young adulte » : Hate List de Jennifer Brown.

Dans ce livre, on suit Valérie, une adolescente de 17 ans qui a vécu au centre d’un événement extrêmement dramatique : alors qu’ils commençaient une journée de lycée comme les autres, son petit ami, Nick, a fusillé différents élèves et professeurs qui attendaient le début des cours dans le foyer. Très vite, Valérie découvre que Nick n’a pas choisi ses victimes au hasard : chacune figurait sur leur « liste de la haine » qui reprenait les noms de toutes les personnes qui, de manière directe ou indirecte, contribuaient à leur mal-être. La culpabilité s’empare alors de Valérie car c’est elle qui avait eu l’idée de cette liste : elle lui permettait d’extérioriser ses sentiments et de se « venger » à sa manière des moqueries de ses camarades. Comment va-t-elle supporter le retour dans son lycée après cet événement ? Va-t-elle parvenir à surmonter sa culpabilité et convaincre ses anciens camarades qu’elle n’a jamais voulu un tel massacre ?

Couverture Hate List

Premièrement, ce roman se lit très rapidement : en deux heures, je pense, il était plié. Difficile de décrire ce que j’ai ressenti à sa lecture. Le sujet est terriblement dramatique mais assez peu original : une fusillade dans un lycée américain. Si ce n’est qu’ici,on ne suit pas le tueur, ni véritablement une de ses victimes mais sa quasi-complice. Par l’histoire de Valérie, Jennifer Brown tente de démontrer que même si, après coup, les preuves semblent évidentes, il est très difficile pour les proches de déceler les envies meurtrières des gens qu’ils aiment. La jeune fille plaisantait souvent avec Nick à propos de tout ce qu’elle ferait bien subir aux autres élèves qui l’appelaient Sœur funèbre et se moquaient d’elle. Or, jamais elle n’avait imaginer une seule seconde que Nick parlait sérieusement. Ce n’est qu’en se remémorant leurs conversations qu’elle prend conscience de tous les signaux qu’il lui avait envoyés, sans qu’elle ne les comprenne.

C’est aussi le témoignage d’une famille qui doit se reconstruire : comment refaire confiance à son adolescente quand on a pensé qu’elle a peut-être participé à une tuerie ? Comment ne pas la considérer comme coupable ? J’ai trouvé que ce sujet était particulièrement bien traité ici : chaque parent à un rôle (bon ou mauvais) à jouer dans la reconstruction de la jeune fille, aucun n’est laissé de côté. Bien sûr, j’ai eu du mal à comprendre leur réaction : comment peuvent-ils lui en vouloir à ce point ? N’ont-ils jamais accordé leur confiance trop vite à quelqu’un ? Cela a-t-il fait d’eux de mauvaises personnes ?

Il aurait été intéressant de développer davantage les séances avec le docteur Hieler qui, même si elles ont une place importante dans le récit, sont abordées de manière assez superficielle à mon goût. De même, la construction de la relation entre Jessica et Valérie aurait pu être creusée davantage.

La relation qui liait Nick et Valérie, par contre, est assez bien décrite. Etant donné que le roman est écrit selon le point de vue de la jeune fille, l’adolescent n’est pas présenté comme un criminel. C’est le garçon qu’elle aimait avant tout. Il souffrait, il a commis un acte épouvantable, mais ce n’était pas le monstre que tout le monde brosse. Les personnages ne sont pas manichéens : même les élèves que Valérie détestait sont, à un moment ou un autre, décrits positivement tout comme elle montre du doigt les défauts de ses amis. Cela permet au récit d’être réaliste et de ne pas tomber dans les stéréotypes propres aux œuvres américaines.

Ce roman n’est certes pas un coup de cœur (peut-être encore une fois trop axé ado pour moi) mais il était agréable à lire. Il est même parvenu à m’extorquer une petite larme vers la fin (hé oui, je suis une vraie fille …).

Ma note : 

love3plus

 

 

 

dramebadge