Une collection de trésors minuscules de Caroline Vermalle

Me revoici avec un roman qui m’a véritablement happée durant deux soirées : Une collection de trésors minuscules de Caroline Vermalle.

Caroline Vermalle

Frédéric Solis, jeune avocat brillant et admiré, collectionneur de tableaux impressionnistes représentant l’hiver, semble avoir une vie de rêve. Celle-ci s’écroule le jour où il reçoit un curieux héritage, une carte au trésor qui devrait le mener sur les traces d’un tableau et bien plus encore. 

Pétronille, 25 ans, étudiante en droit et assistante personnelle de Frédéric, est chargée de mener l’enquête sur le mystérieux donateur. Cependant, la jeune fille enchaîne les bourdes et pourrait bien causer du tort à son brillant patron. 

Dans cette chasse au trésor, ils vont découvrir que le bonheur n’est pas toujours où on l’attend mais qu’il réside souvent dans des choses simples et qu’il faut savoir saisir la chance lorsque celle-ci se présente. 

Je découvre Caroline Vermalle avec ce nouveau roman et j’en suis véritablement enchantée !

Cette quête est un véritable parcours initiatique commencé inconsciemment par Frédéric, bien des années plus tôt. C’est également une ode au pardon, à la famille et à l’amitié [la véritable, non pas celle qui n’est motivée que par l’intérêt]. On y découvre également la vacuité d’un monde superficiel, mondain, où l’argent ne fait pas nécessairement le bonheur et où la solidarité n’existe pas.

Une certaine poésie se dégage de ce roman, baigné par la blancheur [assez rare habituellement] de l’hiver parisien. Cette atmosphère feutrée et la quiétude qui émane des différents chapitres qui traitent de la peinture impressionniste donne envie de se (re)plonger dans les tableaux présentés. On y découvre des détails qui, jusqu’alors, n’avaient peut-être jamais attiré notre attention, comme les traces de pas dans la neige, seules choses à avoir marqué Frédéric lorsqu’il était enfant.

De plus, Caroline Vermalle parvient à doter ses personnages d’une âme puissante. Cela lui permet d’accrocher le lecteur, qui se retrouve plongé au cœur de cette quête et qui ne peut plus se dégager avant d’être parvenu au bout du chemin.

Vous l’aurez compris, je suis charmée par ce roman, que j’ai englouti comme Pétronille dévore ses choux à la crème ! Je ne peux donc que vous encourager à faire de même !

Ma note : love4

Merci à Babelio et aux éditions Belfond pour cette très jolie découverte !

Publicités