Top Ten Tuesday #9 : Les 10 auteurs populaires dont je n’ai jamais lu un livre

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire où un top dix est proposé autour d’un thème littéraire.

L’idée originale est de The broke and the bookish et c’est Iani qui en organise la version française.

Le thème de cette semaine est : les 10 auteurs populaires dont je n’ai jamais lu un livre.

Cela faisait bien longtemps qu’un thème de TTT ne m’avait plus réellement parlé ! Mais en fille contrariante que je suis, il ne va pas être très difficile de trouver 10 auteurs que tout le monde adore et que je n’ai pas encore approché, n’est-ce pas ?!

  1. Stephen King : jusqu’à présent, je n’ai jamais ouvert de Stephen King. Under the Dome me dirait assez bien et m’attend d’ailleurs dans ma liseuse (en anglais, s’il vous plaît !). J’ai adoré la version ciné de La Ligne verte et ai été traumatisée par celles Carrie et de Ça. Est-ce pour cette raison que je dédaigne cet auteur ?! Je ne sais pas.
  2. George RR Martin : qui ne connaît pas la célèbre saga A Game of Thrones ?! Je l’ai approchée également en version série mais n’ai pas encore osé me lancer dans sa version littéraire. Je pense que c’est sa taille qui me fait un peu peur. Et puis, je ne suis pas forcément fan de fantasy. Pourtant, nombreux sont les gens de mon entourage qui me le conseillent !
  3. Harlan Coben : comme vous l’aurez déjà remarqué, je ne suis pas une grande spécialiste du genre polar/thriller. Je m’y suis essayé avec plaisir depuis l’an dernier, mais ce n’est toujours pas ce vers quoi je me tourne en premier lieu. Raison pour laquelle je n’ai encore jamais lu Harlan Coben, par exemple (mais il y en a beaucoup d’autres du même genre).
  4. Gilles Legardinier : on le voit partout en ce moment mais ses livres ne m’attirent vraiment pas ! Cela est dû, sans aucun doute, à la critique plutôt négative qu’avait faite une amie de mon club de lecture à propos de Demain j’arrête.
  5. Pierre Bottero : encore un auteur de fantasy dont le nom revient souvent sur les blogs et forums dédiés à la lecture. Je me suis déjà dit plusieurs fois qu’il fallait que je me lance. Un jour, sans doute !
  6. Meg Cabot : je lis très peu de chick-litt donc on pourrait mettre dans le même panier Sophie Kinsella, Cathy Cassidy et bien d’autres !
  7. Elizabeth Gaskell : dans un style beaucoup plus classique, j’ai déjà repéré plusieurs fois Elizabeth Gaskell sur les blogs. Je ne pourrais même pas vous dire ce qu’elle écrit exactement. Néanmoins, je pense la lire, à l’occasion.
  8. John Green : c’est un nom que j’ai déjà souvent croisé en librairie mais je n’ai encore jamais craqué, pourtant j’avoue que Nos étoiles contraires me fait de l’œil depuis un bon moment maintenant !
  9. Sorj Chalandon : un inévitable du panorama contemporain francophone que je n’ai encore jamais lu ! Encore une lacune qu’il faudra que je comble !
  10. Marcel Proust : incontournable auteur classique français et pourtant, je n’en ai jamais lu la moindre ligne ! Pas brillant pour une romaniste ! C’est pourtant l’un des auteurs que la plupart des lecteurs de littérature française se vantent d’avoir lu !

Et vous, quels sont les auteurs à succès que vous n’avez toujours pas lu ? 

PS : Tout compte fait, l’exercice n’a pas été aussi facile que je le pensais ! Je suis contrariante mais surtout très curieuse ! Du coup, je me rends compte que, souvent, même si j’ai décrété que je ne les lirai plus, j’ai souvent testé l’un ou l’autre de ces « faiseurs » de bestsellers !

Top Ten Tuesday #8 : Les 10 raisons qui font que je préfère les livres papiers

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire où un top dix est proposé autour d’un thème littéraire.

L’idée originale est de The broke and the bookish et c’est Iani qui en organise la version française.

Le thème de cette semaine est : les 10 raisons qui font que je préfère les livres papiers.

La geekette que je suis a bien évidemment demandé une liseuse à Noel et l’utilise de temps en temps mais toujours est-il que la grande majorité des livres que je lis sont toujours au format papier. Et voici pourquoi [je triche un peu, je n’en ai pas 10]:

  1. J’aime l’objet livre : ma bibliothèque déborde et j’aime ça ! Que mon salon serait triste sans tous ces livres ! Alors, évidemment, dans ma liseuse, ils prennent moins de place mais ils sont aussi beaucoup moins colorés et ils ont nettement moins de présence !
  2. J’aime flâner dans les rayonnages : que ce soit en librairie ou en bibliothèque, j’adore me promener, picorer un livre de ci ou de là, me laisser prendre par une couverture rigolote (ou tout simplement jolie) et découvrir ce qui se cache derrière elle. Sur écran, il y a tout autant de choix (voire plus) mais je me sens beaucoup moins attirée par les livres. Je vais vers ce que je connais, je découvre moins.
  3. Les bouquinistes numériques n’existent pas encore ! Et moi, j’aime bien les vieux livres, ceux qui sont déjà passés par plusieurs mains, ceux qu’on me prête ou qu’on me donne ou encore ceux que j’achète pour 3 francs six sous chez Pêle-Mêle après avoir retourné tout le rayon pour trouver LE plus beau, etc.
  4. Je suis une grosse radine ! Un livre contemporain, en numérique, c’est encore souvent plus cher qu’un livre de poche ! Déjà que j’attends toujours la version poche pour ne pas payer un grand format, c’est pas pour payer encore plus cher pour une oeuvre dématérialisée ! Et comme je lis quand même énormément de romans contemporains, ….
  5. Je suis conditionnée au livre papier. Soyons honnête, j’ai encore parfois tendance à oublier que j’ai une liseuse (non, Chéri, ne te fâche pas…) : du coup, quand je dois choisir un nouveau livre dans ma PAL, je me dirige vers ma bibliothèque réelle et non pas vers la liseuse [faut dire aussi qu’elle en impose plus, hein oui ?!].
  6. J’ai laissé tombé mes bonnes résolutions, qui étaient de lire davantage en anglais ou en espagnol (raison pour laquelle la liseuse est tip-top parce qu’elle a un dictionnaire intégré) et de lire plus de classiques (qui sont souvent gratuits en numérique). En ce moment, je fais ma moule littéraire : je lis des romans contemporains, faciles et en français donc tous en version papier.
  7. Je fonctionne par phases : il y a des moments où je lis énormément, d’autres où je ne lis rien. De même, parfois, je ne lis qu’en version papier, d’autres fois, beaucoup plus en numérique. Actuellement, on est dans la phase papier. Combien de temps va-t-elle durer ? Aucune idée !

Mais rassurez-vous, ma liseuse, je l’aime d’amour aussi et je suis sûre que très bientôt, on sera à nouveau inséparables ! 

Top Ten Tuesday #7 : les 10 livres qui vous ont pris le plus de temps à lire

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire où un top dix est proposé autour d’un thème littéraire.

L’idée originale est de The broke and the bookish et c’est Iani qui en organise la version française.

Le thème de cette semaine est : les 10 livres qui vous ont pris le plus de temps à lire.

Il faut savoir que je lis généralement assez rapidement. Donc, si un lire traîne plus d’une semaine dans mon sac, cela signifie souvent qu’il ne me plait pas ou que c’est une trèèèèès grosse brique. Petit florilège des livres dont la lecture a été beaucoup trop longue (classé par ordre alphabétique du nom d’auteur).

1. Le Pont sur la Drina d’Ivo Andric : assurément l’un de mes pires traumatismes livresques ! J’ai dû le lire dans le cadre de mon cours d’auteurs de l’Est (je ne sais plus l’intitulé exact) en Bac 3. Une horreur ! La scène d’empalement est gravée dans mon inconscient et réapparaît chaque fois que je vois ce livre. Je devrais peut-être penser à m’en séparer, ça m’aidera à mieux dormir ^^ !

2. Le Docteur Jivago de Boris Pasternak : lu dans le cadre du même cours que le précédent. Je l’avais bien aimé mais quelle brique ! Et à l’époque, j’avais pas mal d’autres lectures obligatoires et autres travaux à réaliser en même temps donc je me souviens qu’il a pesé longtemps dans mon sac !

3. Raison et sentiments de Jane Austen : mon 1er Jane Austen, lu il y a quelques semaines. Il n’est pas bien long mais j’ai mis beaucoup de temps à entrer dans l’histoire.

4. Mort à crédit de Louis Ferdinand Céline : lecture obligatoire en cours d’auteurs contemporains. Baaah, ce que j’ai détesté ! Tout dans ce bouquin me rebutait ! Et pas de bol, ce n’était pas la plus courte de mes lectures obligatoires !

5. La Horde du Contrevent d’Alain Damasio : je vous en ai déjà parlé ici et , bien que ce fut l’un de mes coups de cœur de l’année 2011, c’est aussi l’un des livres qui m’a occupée le plus longtemps ! Il a beau être prenant, il n’est pas toujours simple à lire et mieux vaut se prévoir de longs moments au calme pour en profiter.

6. La Mise en scène de Claude Ollier : toujours le cours d’auteurs contemporains, en Bac 1 cette fois-ci. Je ne saurais plus vous dire de quoi parlait ce livre. Tout ce dont je me souviens, c’est de l’ennui profond qui me prenait chaque fois que je me plongeais dedans !

7. L’Assommoir d’Emile Zola : je ne remercierais jamais assez ma responsable de TFE de m’avoir imposé cette lecture pour la rédaction de ce travail ! Elle a presque failli me dégoûter à tout jamais de lire du Zola ! Y a pas à dire, à l’époque, je trouvais que ce roman portait merveilleusement bien son nom !

Comme vous pouvez le voir, ce sont principalement des lectures obligatoires qui m’ont semblé si longues ! Il faut savoir que j’ai un esprit terriblement contrariant et il suffit de m’imposer une chose pour qu’elle ne me plaise pas alors que j’aurais très bien pu l’adorer si j’en avais fait le choix par moi-même (au moins, je le reconnais ^^) !

Et vous, quels sont vos pires squatteurs de sac à main ?