Michael Gregorio en Concert(s) au Cirque Royal, ça claque !

Hier soir, j’ai eu l’occasion d’assister à un spectacle vraiment époustouflant : Michaël Gregorio en Concert(s) au Cirque Royal de Bruxelles.

michael-gregorio

Chéri a découvert cet artiste il y a peu dans l’émission de Nagui « N’oubliez pas les paroles« . On est alors allés zieuter des vidéos de son spectacle sur Youtube et bluffés par ce qu’on voyait [et entendait], on a cherché à quel moment il passait par la Belgique ! Coup de chance, il venait pour deux soirs à Bruxelles, à peine un mois plus tard !

Au delà de ses prouesses vocales [pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas, il est imitateur], Michaël Gregorio est un musicien à part entière ! Sur scène, il alterne piano, guitare et batterie sans avoir l’air d’éprouver la moindre difficulté !

Tout au long du spectacle, il ponctue ses chansons de petites pointes d’humour. Ses jeux de mots sont souvent bien trouvés et m’ont fait éclater de rire à de nombreuses reprises [pourtant, je vous rappelle que je ne suis pas bon public]. Il est parfois un brin moqueur, notamment dans son imitation des BBBrunes mais il est surtout très juste et n’hésite pas à se tourner lui-même en dérision !

Ce qui m’a également épatée, ces sont ses « mixages » : il peut chanter une même chanson en imitant deux voire trois artistes en même temps, alternant voix et mimiques d’une phrase à l’autre. Là encore, certains choix sont très drôles [Raphaël qui chante La Compagnie Créole, par exemple], d’autres vous hérissent les poils [de manière positive, s’entend].

Bref, je ne veux pas trop vous en dire pour que ceux qui me lisent et qui désirent aller voir ces concert(s) puissent profiter de l’effet de surprise. Sachez seulement qu’il ne se cantonne pas à un seul style musical mais vous emmène du rap us à l’opéra, en passant par le rock et la chanson française, toujours avec le même talent !

Pour celles et ceux qui cela intéresse, il revient en Belgique les 20 et 21 mai à Liège et le 27 septembre à Virton. Il passe aussi par le Luxembourg, à Mondorf-les-Bains, le 29 mai. Et pour les dates de sa tournée en France, je vous invite à regarder sur sa page personnelle.

Je rajouterais encore quelques mots sur la salle : c’était notre 1er spectacle au Cirque Royal et j’ai été très impressionnée par la taille [et la hauteur surtout] de la salle. Personne sujette au vertige, s’abstenir de réserver dans les balcons ! Passées les 5 premières minutes pendant lesquelles j’avais l’impression de me faire aspirer par le vide, j’ai pu profiter de la vue :

Cirque Royal Gregorio

J’étais également positivement étonnée par la bonne qualité de l’acoustique ! Ça change de l’horrible son de Forest National !

Par contre, on ne voyait pas entièrement l’écran de l’endroit où l’on se trouvait. Or, c’était un élément central du spectacle. Pourtant, nous n’étions pas les moins bien placés donc, de ce côté-là, je trouve que les organisateurs auraient pu être plus respectueux des spectateurs et ne pas proposer à la vente des tickets pour ces places-là. Ou alors, ils auraient pu, au moins, signaler clairement que de cet endroit, on ne pouvait pas profiter de tout.

Malgré ces désagréments liés à nos places, j’ai passé une excellente soirée ! Je n’ai pas vu le temps passer, ri comme une folle et avais mal aux mains à force d’applaudir ! Je peux donc vous assurer que je reprendrai des places lorsqu’il reviendra dans le coin avec un nouveau spectacle !

Pour le plaisir des yeux et des oreilles, un extrait d’un ancien spectacle où il imitait Christophe Maé :

Brussels Summer Festival – Days 2 to 4

Depuis quelques années, les Bruxellois amoureux de musique sont chanceux ! Pour 40€, si on achète la prévente, on peut suivre 10 jours de concerts assez éclectiques sur la Place des Palais et le Mont des Arts (sans oublier le Magic Mirrors). Cette année, il se déroule du 9 au 18 août avec entre autres : Puggy, Amy MacDonald, Madness, Saez, Channel Zéro, Cali, ….

BSF

Cet été, j’avoue qu’il y avait un peu moins de grands noms qui me bottaient mais à 4€/soir, je n’allais pas faire la difficile. Par contre, mon cœur d’ex ado rebelle a saigné très fort vendredi soir de ne pas pouvoir assister au concert de Saez pour cause de chasse aux pandas dans le zoo de Schönbrunn (on y reviendra).

Donc, dès samedi soir, j’étais sur le pied de guerre pour assister aux autres concerts !

Day 2 : K’s Choice & Amy MacDonald

K’s Choice – Crédit photo : BSF2013

Encore un retour en adolescence avec le groupe flamand K’s Choice. Arrivés un peu tard, on a malheureusement pas pu avancer autant qu’on l’aurait voulu et on était assez « hors ambiance ». La fatigue du voyage jouait peut-être un peu également. Joli moment tout de même.

Amy MacDonald – Crédit photo : BSF 2013

Ensuite, arrivée de la Guest Star de la soirée : Amy MacDonald. Rien à redire, la demoiselle chante merveilleusement bien. Par contre, qu’est-ce qu’elle peut blablater entre ses chansons ! En plus, elle parlait tellement peu fort qu’on ne comprenait rien à ce qu’elle disait à part le « Oh my god, my accent is terrible ! No one understands what I’m saying !« .

Day 3 : The Dandy Warhols & Madness

The Dandy Warhols – Crédit photo : BSF2013

Jolie découverte personnelle pour The Dandy Warhols. J’avais déjà entendu l’une ou l’autre de leurs chansons à la radio mais sans plus. Leur album va très certainement rejoindre ma playlist !

Madness – Crédit photo : BSF2013

Puis, place à la folie Madness ! On sent qu’ils maîtrisent la scène et savent comment mettre l’ambiance ! Pour l’instant, ils sont mon meilleur concert du festival (oui, je sais, il est encore loin d’être fini…). Ils ont bien évidemment attendu la fin de leur playlist pour jouer les morceaux les plus connus (histoire de retenir les petits joueurs comme nous qui se disaient « bon, si on rentrait avant que la grande foule ne se rue sur le dernier métro ?!« ) mais ça fait partie du jeu et ça nous a fait du bien de nous rendre compte qu’on connaissait plus de chansons d’eux que ce que l’on croyait au départ ! (notre culture musicale n’est donc pas si bancale… je vais bientôt devenir une bête au blind test ! …Hum).

Day 4 : Buenas Ondas, Benoit Carré & Sexion d’Assaut

Buenas Ondas

Buenas Ondas – Crédit photo : BSF2013

Lundi, on arrive assez tôt sur place pour écouter un petit groupe belge, Buenas Ondas, dont le style semble être un mix de ska, de rap et de rock. Ils sont assez sympas à écouter, les 45 minutes de leur concert passent bien trop vite (oui, parce qu’après, on savait que nos oreilles allaient souffrir…) ! Petit clin d’œil pour le « méchant flic », un rapport quelconque à l’actualité ?

Benoit Carré

Benoit Carré – Crédit photo : BSF2013

En attendant de monter au bûcher, on s’est dit qu’on allait aller faire un tour au Magic Mirrors pour la soirée « chanson française ». Là, on y a découvert un chanteur bien sympathique, Benoit Carré (oui, le frère d’Isabelle, même qu’ils chantent en duo). Il a de l’humour, les textes sont sympas même si les dernières chansons étaient beaucoup moins entraînantes que les premières qu’il a jouées. Son nom vous est inconnu ? Il a fait partie du duo Lilicub qui chantait « Voyage en Italie ». Vous voyez bien que vous connaissez ! 😉

Sexion d’Assaut – Crédit photo : BSF2013

Puis, le clou du spectacle (et le début de notre calvaire) : Sexion d’Assaut ! Comme l’a dit Chéri, une immense garderie à ciel ouvert où la moyenne d’âge des « fans » devait atteindre les 12 ans. Je n’aime pas particulièrement leur musique (c’est le moins que l’on puisse dire) mais mes anciennes collègues m’avaient lancé le défi d’y assister et je ne résiste jamais (ou presque) à un défi ! Je ne vais pas critiquer leurs chansons (comme on dit chacun ses goûts) mais ce qui m’horripile le plus chez ce genre de groupe c’est leur côté « Bling-Bling je me la pète ». D’ailleurs, pour preuve, ils ont réussi à pondre une chanson sur le disque d’or qu’ils ont obtenu et ça fait l’ouverture de leur concert. Lorie aussi, elle en a obtenu un, c’est pas pour ça que c’est une grande chanteuse hein… Et cette manie de demander toutes les 5 minutes au public s’il est fatigué, brrr que c’est horripilant ! Si tu sais réellement mettre de l’ambiance, tu n’as pas besoin de ça pour faire bouger ton public ! M’enfin, je tenais à témoigner mon soutien aux nombreux parents qui ont été contraints de s’infliger ce massacre auditif pour le plaisir de leurs pré-ados, on a survécu (heureusement, il y avait Twitter et Facebook pour crier notre souffrance) ! 😀

An Pierlé – Crédit photo : BSF2013

Après tout cela, on a voulu aller soulager nos oreilles en allant écouter An Pierlé mais c’était absolument bondé (tous les gens sains d’esprit s’y étaient déjà regroupés) et donc, nous avons abandonné.

Et ce soir, ça sera reparti pour de nouvelles expériences auditives ! 

(oui, je suis pleinement consciente que je ne vais pas m’attirer que les sympathies avec ce post, mais c’est pas grave, j’assume !)

Edit : pour ma culture générale, j’ai été voir les paroles d’une chanson de nos chers rappeurs (une, c’est assez, je ne pouvais pas m’infliger plus que ça). Mon Dieu, ça fait peur ! Le français a du souci à se faire !  Mais qui sont les parents qui achètent leurs CD’s à leurs enfants ?! (cf. Disques d’or)

Boulevard des airs, mon petit bonheur personnel

Aujourd’hui, j’ai décidé de consacrer le 100e article du blog (hé oui, déjà !) non pas à la littérature mais à la musique ! Bon, je vous préviens tout de suite, je suis très loin d’être critique musicale (suffit de demander à Chéri ou à mon frère comme je suis douée au Blind test pour comprendre que je n’y entends pas toujours grand chose…) mais je tenais absolument à vous partager mon engouement !

Il y a quelques mois, je vous parlais d’un coup de cœur pour un « petit » groupe que j’avais découvert à l’ouverture du concert de Tryo à Forest National : Boulevard des airs. Deux albums plus tard, je suis toujours aussi fan et j’ai donc décidé de vous les présenter un peu plus en détails !

Boulevard des airs

Je ne vais pas vous faire l’historique du groupe, il y a leur site internet pour ça ! Comment les décrire ? C’est un groupe multi-instrumental (des cuivres, des guitares, de la batterie) dans lequel on ressent fort l’influence de Tryo (je trouve) mais aussi celle d’autres groupes plus rock ainsi que du reggae. D’ailleurs, certaines chansons sont assez déconcertantes à la première écoute : c’est tout calme puis paf, un bon coup de basse et de batterie et tu te croirais revenu au temps de la Team Nowhere ! Il n’y a pas à dire, les albums bougent et donnent envie de bouger !

Mais, ce que j’aime particulièrement dans leurs chansons, ce sont leurs textes ! Parce qu’il faut bien l’avouer, en ce moment, des chanteurs à textes, faut se lever tôt pour en trouver ! Ici, les textes sont assez écolos-bobos, j’en conviens, mais surtout ils ont le mérite d’être recherchés, parfois engagés et souvent bourrés d’humour. Puis, par-ci, par-là, on entend des petites touches d’espagnol qui me donnent envie de m’évader sous le soleil ibérique ! Bref, j’aime ! 🙂

L’autre petit détail qui me fait craquer, c’est l’accent du sud de l’un des chanteurs : il suffit qu’il dise « ville rose » (avec l’accent de là-bas) pour que je sois sous le charme ! 😀

Bon, c’est pas le tout d’en parler, et si je vous montrais deux-trois vidéos pour vous convaincre qu’il FAUT les écouter ?!

Deux clips extraits de de leur premier album Paris Buenos Aires :

Cielo Ciego,

San Clémente,  (ma chanson chouchou du 1er album)

Bla-Bla, clip extrait de leur deuxième album Les Appareuses trompences

Bon par contre, je dois vous prévenir que j’ai pas mal ramé pour trouver leur nouvel album en Belgique (oui, je sais, on peut le commander sur l’Internet des ordinateurs, mais j’essaie d’éviter de trop nourrir le grand vilain Amazon) : même la Fnac ne l’avait pas ! Pour finir, j’ai profité de ma petite escapade dans notre Sud à nous pour faire un crochet par la France et l’acheter dans une grande surface de chez eux (oui, je sais, c’est pas beaucoup mieux).

Maintenant, je n’attends plus qu’une chose, leur prochain passage par la Belgique pour aller chanter dans le public en connaissant les paroles de leurs chansons ! (ce qui est nettement plus gai que quand tu ne les connais pas, faut bien l’avouer)

J’espère vous avoir convaincu ! 🙂

Sur ce, je vais m’en réécouter un bout moi !