Bilan de mars [Livres]

En ce 1er jour d’avril, il est temps de faire le bilan du mois de mars. Celui-ci ne fut pas forcément très riche en nombre de lectures mais la qualité y était, c’est le principal ! Faut dire qu’entre le boulot et le TFE [travail de fin d’études pour les non-initiés], il est difficile de trouver le temps de lire !

Jehanne Weyman

Jehanne Weyman

Néanmoins, je suis contente d’avoir pu honorer mon partenariat avec Babelio et terminer mon 1er [et sûrement dernier] essai philosophique de l’année : Geek Philosophie de Vincent Billard. Une lecture assez douloureuse mais très intéressante avec de nombreux clins d’œil à un univers que j’aime beaucoup.

Parallèlement à cette lecture, je m’étais lancée dans la découverte d’une auteure américaine qui a son petit succès sur la blogosphère pour le moment avec Les Revenants de Laura Kasischke. Une jolie brique qui m’a occupée près de 15 jours. Là, encore, une lecture qui m’a beaucoup plus, notamment par son contexte universitaire mais dont la fin m’a laissée perplexe.

J’ai continué avec une petite lecture facile et champêtre, Et puis Paulette… de Barbara Constantine que j’ai largement préféré à Tom, petit Tom…, lu il y a près d’un an.

Enfin, j’ai terminé cette promenade romanesque par le très beau Certaines n’avaient jamais la mer de Julie Otsuka. Un roman qui m’a terriblement marquée par le sujet terrifiant qu’il évoque ! Je suis contente de m’être enfin plongée dans ce tout petit livre qui avait attiré très souvent mon œil en librairie.

Bilan_Mars

Côté BD, je n’ai pas dévoré grand chose malgré le fait que le Chéri n’arrête pas de compléter notre bibliothèque avec des ouvrages plus tentants les uns que les autres ! Ce mois-ci, j’ai découvert Mourir nuit gravement à la santé de Gilles le Coz, une BD humoristique, en noir et blanc, sur la vie après la mort. Le concept de la naissance de cette BD est assez original puisqu’elle a été éditée grâce au financement des internautes. Elle contient pas mal de références à des personnes connues, ce qui prête à sourire.

yoyopostmortem

Et vous, la moisson a été bonne ? 

Bilan de janvier [Livres]

D’un point du vue purement littéraire, l’année 2014 commence plutôt bien ! En effet, durant le mois de janvier, j’ai battu mon record de livres lus avec 8 ouvrages [dont trois BD] soit 2001 pages [d’après Goodread]. Bon, à côté de certaines, je fais plutôt petite joueuse mais je suis relativement contente de mon score ! Surtout qu’à la quantité s’ajoute la qualité : une petite déception à signaler mais surtout quelques presque coup de cœur !

Jehanne Weyman

Jehanne Weyman

Du côté des BD, j’ai commencé l’année avec ma seule « mauvaise lecture » du mois : Le Mâle occidental contemporain de Bégaudeau et Oubrerie que j’avais reçue grâce au Masse Critique BD de Babelio. Il aurait pu me plaire davantage en version « feuilleton » comme il est paru à la rentrée littéraire, mais à forte de dose, cela devient très vite lassant. La seconde bande dessinée fait partie de mes valeurs sûres puisqu’il s’agit du tome 3 du Cycle Mattéo de Jean-Pierre Gibrat. Dans celui-ci, nous retrouvons notre héros 20 ans plus tard, durant ses premiers congés payés. L’Europe se trouve au bord de la guerre, quel camp Mattéo va-t-il rejoindre ?! Encore une fois, une BD magnifiquement dessinée même si on peut reprocher le fait que les personnages ne semblent pas avoir fort vieilli en 20 ans. Enfin, j’ai découvert la série Jour J avec le second tome intitulé Paris, secteur soviétique. On y aperçoit ce qu’aurait pu être l’Europe et Paris si les Communistes s’étaient étendus jusqu’à la Ville Lumière au lieu de s’arrêter à Berlin.

Mes lectures romanesques étaient entièrement contemporaines [comme souvent]. J’ai fait une nouvelle incursion dans la littérature nordique avec Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson, une farce initiatique drôle mais qui tombe parfois dans le « too-much ». J’ai également lu trois romans francophones : Le Confident d’Hélène Grémillon, La Chambre des officiers de Marc Dugain et Un avion sans elle de Michel Bussi. Tous m’ont passionnée ! Encore une fois, on remarque que le thème de la guerre était fort présent dans mes lectures (2 romans sur les 3).

La littérature jeunesse m’a également attirée avec Les Cœurs fêlés de Gayle Forman. J’avais préféré Si je reste de la même auteure. Ici, l’histoire m’a semblée un peu trop invraisemblable mais cela ne m’a pas empêchée de l’apprécier.

Je n’ai pas su terminer mon dernier roman avant la fin du mois (un petit pavé de près de 700 pages) mais je suis néanmoins dans les temps par rapport à mon challenge des 100 livres ! A voir si je vais parvenir à tenir le rythme toute l’année !

Un petit bémol à souligner, malgré tout, je n’ai lu aucun roman en langue étrangère. Je me suis pourtant promis d’essayer d’en lire au moins un par mois ! Il va donc falloir que j’y remédie assez rapidement !

Bilan d’octobre [Livres]

Ca y est, l’automne s’installe, les journées raccourcissent… Le temps idéal pour s’installer dans le canapé avec un plaid tout doux et un bon thé (non, ce n’est pas une occupation de mamie !) ! Est-ce que cela aura été propice à la lecture ?! Pas beaucoup plus que d’habitude mais ya du mieux ! La faute à la redécouverte des séries, sans doute… (non, c’est pas bien, je sais).

IshiguroMadame_Ba_Orsenna

Ce mois-ci, j’en ai profité pour avancer un peu dans mon Challenge ABC qui n’est pas encore prêt d’être gagné : 20 livres lus sur 26 et je ne sais même pas ce que je vais lire pour les 6 lettres qui restent parce que les choix de base ne me disent plus rien. J’ai ainsi sorti un livre qui prenait la poussière dans ma PAL depuis de trop nombreuses années : Madame Bâ d’Erik Orsenna, une magnifique découverte ! J’ai également lu Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, qui, par contre, m’a laissée une impression plus que mitigée.

Ensuite, je me suis lancée dans l’un des grands succès de cette rentrée littéraire : Au Revoir là-haut de Pierre Lemaître. Un véritable coup de cœur malgré le sujet un peu dur !

J’ai terminé ce petit mois de lecture avec un thriller en anglais : Before I Go to Sleep de S. J Watson, divertissant mais pas non plus LE meilleur thriller que j’ai lu.

Au total, 2006 pages lues tout de même !

Ce mois d’octobre nous a également permis de renouer avec le club de lecture : j’avais oublié à quel point c’est gai de parler bouquins et potins autour de bons gâteaux ! Vite la prochaine réunion ! 🙂

Et vous, ce mois d’octobre ?