Le Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafón

Il y a quelques années, j’ai eu un gros coup de cœur pour L’Ombre du vent, puis j’avais beaucoup apprécié Le Jeu de l’ange. Suite à ces succès de librairie, les éditeurs se sont lancés dans la traduction et l’édition des premiers ouvrages écrits par l’auteur. Là, mon esprit contradictoire a décidé de s’en mêler ! Non, non, non, m’a-t-il dit, tu n’acheteras que ses nouveaux romans mais tu ne vas pas te laisser avoir par tout ce marketing livresque ! J’ai donc résisté longtemps à l’envie de me plonger dans les écrits de jeunesse de l’ami Zafón mais force était de constater qu’ils connaissaient un joli succès et que j’avais de découvrir s’ils le méritaient vraiment.

Leprincedelabrume

Le Prince de la Brume est le premier roman de l’auteur. Ecrit en 1993, il ciblait davantage un public jeunesse et se voulait fantastique. C’est le premier tome d’un tryptique. Il se déroule durant la Guerre d’Espagne : la famille de Max Carver décide de quitter leur ville pour un petit village du bord de mer. Dès leur arrivée, l’adolescent remarque que des phénomènes étranges se déroulent autour d’eux. Max rencontre Roland, petit fils du gardien du phare avec lequel il va tenter de démêler les mystères qui les entourent.

Je dois avouer que c’est un bon premier roman (pour une fois que les marketeurs ne vendent pas n’importe quoi ;-))! Le suspens se maintient durant toute la lecture : vont-ils ou non parvenir à déjouer la malédiction du Prince de la Brume ?! Bien que le roman touche une cible assez jeune, je ne le trouve pas trop niais que ce soit dans le traitement des personnages ou dans la trame de l’intrigue. A côté de l’enquête principale, l’auteur développe d’autres thèmes propres à la littérature adolescente tels que la quête d’identité, les conflits familiaux ou les premiers émois.

J’ai parfois été étonnée du vocabulaire employé par l’auteur dans ce roman, beaucoup plus recherché que dans la littérature pour adolescents que j’ai eu l’occasion de lire jusqu’à présent. Cela prouve que l’on peut viser un public jeune sans pour autant tomber dans une trop grande simplicité, ce qui est souvent le cas.

Il est vrai que certains éléments restent sans réponse mais j’espère que celles-ci se retrouveront dans la suite de la saga ! Par exemple, on en apprend très peu sur ce fameux Docteur Caïn : comment a-t-il survécu, qui est-il réellement, etc. ? Cette petite impression d’être passée à côté de quelque chose, c’est ce qui me retient de dire que ce livre est un très bon roman.

J’attends donc de voir ce que me réserve la suite de cette série qui laissait déjà présager le grand talent de Carlos Ruiz Zafón !

Ma note :

love3plus

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafón

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s