Les Quatre de Baker Street

Aujourd’hui, je vais vous présenter une BD estampillée jeunesse mais qui peut parfaitement être lue par des adultes (si tant est qu’on puisse nous considérer comme des adultes, Chéri et moi) : Les Quatre de Baker Street. Repérée depuis un bon moment, je l’ai proposée à des amis comme cadeau d’anniversaire pour le Chéri (ben quoi ? Il a beaucoup aimé aussi ! … ouf !).

Les4deBST

Série de 5 tomes publiée depuis 2009 chez Vents d’Ouest, elle est scénarisée par J.B Dijan et O. Legrand. Les dessins sont de D. Etien. Cette BD nous plonge dans l’East End londonien de Sherlock Holmes mais ici, bien que le célèbre détective ait un rôle important à jouer, ce n’est pas lui que l’on suit. Les personnages principaux sont trois gamins des rues qui lui servent d’informateurs lors de ces missions : Black Tom (l’Irlandais), Billy (le charmeur beau parleur) et Charlie (le plus discret). Vous l’aurez compris, on fait ici allusion aux Irréguliers de Baker Street qui apparaissent dans certains romans d’Arthur Conan Doyle.

Pour l’instant, je n’ai lu que le tome 1 : L’Affaire du rideau bleu qui pose le décor et nous présente les personnages dans une première mission détonante ! Black Tom est amoureux d’une petite vendeuse de fleurs. Alors qu’il se rend auprès d’elle, celle-ci est victime d’un enlèvement. N’ayant su arrêter les ravisseurs, les trois gamins se ruent chez « Mr Holmes » pour obtenir son soutien mais celui-ci est en mission hors de la ville. N’écoutant que leur courage, les trois détectives en herbe se lancent eux-mêmes dans cette mission de sauvetage qui les mènera dans un lieu peu recommandé pour des garçons de leur âge…

Dans ce tome, on découvre les bas-fonds de Londres, l’univers du chacun pour soi où il est impossible de survivre seul, surtout quand on est aussi jeune que nos acolytes. C’est avant tout, une BD sur l’amitié et la solidarité qui mêle le suspens et l’humour avec brio.

Chaque tome raconte une enquête différente ainsi que l’évolution de la relation entre nos trois personnages. Pourquoi les appeler les Quatre s’ils ne sont que trois ? Parce que Charlie a tôt fait d’adopter un matou roux (Watson) qui le suit partout et qui intervient de manière parfois rocambolesque dans la réussite ou l’échec de leurs missions.

D’un point de vue esthétique, la BD me plait aussi énormément : réaliste, très colorée bien que le contexte de l’histoire soit assez sombre, les mimiques des personnages sont très expressives. En voici un petit extrait pour vous laisser juger (j’en ai choisi un où Sherlock apparaît en guest) :

focus_Les4deBST

Une très chouette BD que je conseille aussi bien pour les plus jeunes que pour les plus grands ! J’ai hâte de suivre la suite de leurs aventures ! Ça tombe bien, Chéri a justement terminé de lire le tome 2 !

Ma note :

love4

Publicités

6 réflexions sur “Les Quatre de Baker Street

  1. Je l’ai lu il y a quelques temps mais pas encore chroniqué. J’avais beaucoup aimé suivre ces jeunes hommes qu’on croise dans les romans d’Arthur Conan Doyle. J’espère pouvoir découvrir les tomes suivants bientôt. 😉
    Bonne soirée!

    • Ils ont du succès ces petits jeunes ! 😉
      C’est toujours gai d’avoir un autre regard sur des personnages plus ou moins connus de la littérature « classique ».
      Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s