Bruxelles, sans voiture mais à vélo !

Hier, dimanche 22 septembre, c’était l’annuelle journée sans voiture bruxelloise. Alors, pour marquer le coup, avec Chéri et des amis, nous avons décidé de nous la jouer « grands sportifs » et de tenter le Ravel, « petite » balade à vélo d’une trentaine de km, dans les rues de Bruxelles.

Le Ravel est organisé dans le cadre de l’émission, Le Beau vélo de Ravel (z’avez repéré le clin d’oeil ?!) diffusée tout l’été, de manière hebdomadaire, sur la RTBF et Vivacité. Cette fois-ci, le départ et l’arrivée se faisaient au pied de l’Atomium.

Source : RTBF.be

Source : RTBF.be

L’après-midi a été plus que sympathique ! Il faisait juste bon pour ce genre d’activité et le parcours n’était pas trop difficile (malgré quelques belles côtes… Mmmh Rogier !). Le départ depuis le Nord de la ville impliquait que nous passions par des quartiers pas très folichons, ce qui est dommage pour celui qui voudrait découvrir une ville qu’il ne connaîtrait pas (le Canal et le Midi, c’est pas ce qu’il se fait de plus glamour, vous en conviendrez). A côté de cela, nous avons arpenté des chemins verts que je ne connaissais absolument pas et là, ça rattrapait bien le coup !

Côté organisation, il y a du bon et du moins bon ! Pour tout ce qui est restauration et points de chute, pas de problème, les organisateurs gèrent ! Des stands avec plein de bonnes choses à boire et à manger, un ravitaillement gratuit à mi-parcours, une scène avec des concerts [Mickaël Miro et les BB Brunes] pour récompenser les sportifs, bref… La logistique « loisir » est bien pensée ! Par contre, pour ce qui est de l’encadrement, on repassera ! Nous étions trop loin pour entendre si certaines consignes ont été données au moment du départ et vu qu’ils ne diffusaient pas le « discours » de départ sur les écrans géants, nous n’avons rien compris ! Du coup, nous avons suivi le mouvement en nous disant que nous verrions bien comment cela allait se passer. Durant les premiers kilomètres, la masse des cyclistes était relativement compacte et des véhicules de police stationnaient aux carrefours pour bloquer les quelques automobilistes qui sillonnaient les routes. Puis, peu à peu, la foule s’est disloquée et il n’y avait plus aucun encadrement. Nous nous sommes donc posé la question : sommes-nous toujours considérés comme une « course » ou un « convoi » ou devons-nous respecter le code de la route et donc nous arrêter aux feux comme si nous étions des promeneurs isolés ? Au départ, nous foncions pour finalement choisir la deuxième option dans les carrefours fort fréquentés. De même, à aucun moment nous n’avons croisé d’organisateurs qui auraient pu baliser un peu la piste : or, parfois, les petits panneaux de l’événement n’étaient pas franchement visibles et nous nous demandions par où aller.

Malgré ces petits couacs, j’ai beaucoup aimé cette promenade et la recommande vivement à ceux qui aiment enfourcher leur bicyclette ! Si vous êtes en famille, il est possible de ne faire que la moitié du parcours. Attention qu’avec des petits bouts, ça n’avait pas toujours l’air évident, surtout au moment du départ. C’est peut-être pas plus mal de laisser partir la masse avant de se lancer ! Et pour l’année prochaine, j’espère que les organisateurs nous emmèneront dans des coins un peu plus sympas !

Et maintenant, je vais reposer un peu mes cuisses qui ont pas mal souffert dans la bataille en lisant un bon livre ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s