Top Ten Tuesday #5 : les 10 livres qui vous ont fait lever les yeux au ciel

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire où un top dix est proposé autour d’un thème littéraire.

L’idée originale est de The broke and the bookish et c’est Iani qui en organise la version française.

Le thème de cette semaine est : 10 livres qui vous ont fait lever les yeux au ciel.

1. Les Twilight : c’est nunuche et mal écrit. Mais le pire, c’est que je les ai quand même (presque) tous lus !

2. Ce qu’aimer veut dire de Mathieu Lindon : les délires de ce jeune gosse de riche drogué m’ont ennuyée. Je ne suis pas parvenue à comprendre ce que les gens trouvaient de bien à ce roman et ne l’ai pas fini (et ça, c’est rare !).

3. L’Alchimiste de Paulo Coelho : sérieusement, j’imaginais pas qu’il était possible de mettre autant de lieux communs et de philosophie de comptoir dans un seul roman (à part, peut-être, dans certains Marc Levy) !

4. Les jolies choses de Virginie Despentes : trop de vulgarité, tue la vulgarité.

5. Charly 9 de Jean Teulé : même commentaire que le précédent. L’auteur et moi n’avons pas le même sens de l’humour.

6. Entre les murs de François Begaudeau : ce prof désabusé et cynique m’a donné envie de lui coller des baffes !

7. L’Assommoir d’Emile Zola : sans doute parce que j’étais obligée de le lire pour mon TFE alors que je n’en avais AUCUNE envie. Mon plus mauvais souvenir de lecture en secondaires, c’est pour dire !

8. Le Pont sur la Drina d’Ivo Andric : c’est surtout envie de vomir qu’il m’a donné ce roman ! La scène d’empalement restera gravée dans ma mémoire à tout jamais ! Erk ! Vive les lectures obligatoires en romanes !

9. Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites de Marc Levy : sérieusement, un robot humain figurant son père ?!

10. Les Autres d’Alice Ferney : c’était pourtant bien parti mais après trois lectures de la même scène de la vie quotidienne (ok, c’était pris sous des angles différents, mais quand même), j’ai abdiqué !

Bon, je pourrais aussi compter les Harlequin que je lisais plus jeune mais on va dire que c’est trop évident !