Le Livre sans nom (et sans auteur affiché)

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman qui m’intriguait depuis sa parution il y a 2-3 ans, Le Livre sans nom. Il m’a fallu bien longtemps pour me décider à le lire (vous comprendrez bientôt pourquoi), raison pour laquelle je l’ai finalement inscrit à la lettre « x » de mon challenge ABC, après avoir vérifié sa présence dans le catalogue de ma bibliothèque.

Couverture Le Livre sans nom

Avant de vous donner mon avis, voici un petit topo de l’intrigue : Santa Mondega, ville grouillant de gangsters et n’apparaissant sur aucune carte, s’apprête à fêter l’Eclipse de Lune. Quelques jours avant, deux moines de l’île d’Hubal sont envoyés en mission dans cette ville pour y retrouver l’Oeil de la Lune, pierre appartenant à leur confrérie et qui vient d’être dérobée. Or, cette pierre possède un pouvoir magique. A Santa Mondega, les moines ne sont pas les seuls à vouloir mettre la main sur la pierre : celle-ci passe de main en main de manière plutôt sanglante. Parallèlement à cette quête, une série de meurtres abominables frappe les lecteurs qui ont le malheur de s’intéresser à un mystérieux ouvrage ne possédant ni titre, ni nom d’auteur. Pour lever le voile sur ces affaires, le capitaine Jensen (spécialisé dans les affaires surnaturelles) est dépêché sur place.

A la base, je ne suis pas particulièrement friande des polars, encore moins des westerns et de la bit-lit. Or, vous verrez rapidement que le Livre sans nom contient un peu de tous ces ingrédients. De plus, la quatrième de couverture annonce que ce livre est un équivalent littéraire aux films de Quentin Tarantino et là encore, ce n’est pas ma tasse de thé. J’ai adoré Inglorious Basterds et beaucoup aimé Django Unchained. Par contre, Kill Bill beaucoup moins. Bref, tout ça pour dire que ce livre n’avait finalement pas beaucoup d’arguments pour me plaire !

Les premiers chapitres comptent déjà de nombreux personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres et il est parfois difficile de faire le lien entre chacun. L’écriture est directe et ne s’embarrasse pas de fioritures (ce n’est pas de la grande littérature), le tout parsemé d’une vulgarité plus qu’affirmée ! Âme sensible, s’abstenir ! Jusque-là, j’ai beaucoup de mal à adhérer mais je décide de m’accrocher !

Passé le premier quart du livre, je commence à cerner le rôle de chacun des personnages et je m’imprègne ainsi beaucoup plus facilement de l’ambiance du roman. Les chapitres sont courts, chacun amenant un nouveau rebondissement. C’est bon ! Je me laisse prendre au jeu !

L’auteur multiplie les clins d’œil musicaux et cinématographiques grand public (Elvis, Terminator, Karaté Kid, Rencontre du troisième type, Star Wars, etc.) ce qui est sympa mais n’apporte pas toujours grand chose au récit.

De plus, il est bien difficile de se prendre d’affection pour l’un ou l’autre des personnages : soit il est un cliché à lui tout seul, soit il est totalement immoral, soit il est mort. Ce n’est donc pas comme cela que l’auteur entend accrocher son lecteur.

Je n’ai pas non plus aimé le recours au vampirisme : on en a déjà tellement vus partout ces dernières années qu’on frôle l’overdose ! Pourquoi ne pas inventer complètement une créature nouvelle tant qu’à flirter avec le fantastique ?! Mais peut-être était-ce voulu ? Il faut dire que le roman enchaîne les clichés comme cela s’est rarement vu : la victime amnésique qui se révèle être un personnage clé au pouvoir insoupçonné, le duo de flics habituellement solitaires qui sont forcés de travailler ensemble, le mafioso qui fait la loi en ville, les combats d’arts-martiaux, la quête du Graal, etc.

Malgré tout, ce melting-pot détonant fonctionne plutôt bien et arrivée au terme de ce premier opus, je n’ai pas pu m’empêcher de regretter de ne pas avoir emprunté directement la suite !

Ma note : 

love4

 

 

 

 

Challenges

Publicités

9 réflexions sur “Le Livre sans nom (et sans auteur affiché)

  1. Je l’ai lu aussi pour le challenge ABC et j’ai trouvé ça sympa comme lecture =) c’est marrant parce qu’en commençant ta chronique on a l’impression que tu as pas vraiment adhéré puis au dernier paragraphe on voit qu’en faite si ! Tu as aimé ^^ j’aurais jamais pensé en lisant le début =) contente qu’il t’ai plu quand même en tout cas !

    • Oui parce qu’il y avait énormément de points qui m’ont déplu mais malgré cela, je me suis laissée prendre au jeu ! Je pense que c’est la grande réussite du livre d’ailleurs : l’auteur s’est amusé sans but de plaire à un tout grand nombre et pour finir, il a des millions de fans !

  2. C’est marrant que malgré tous les points négatifs que tu relèves il t’ai plu quand même.
    Du coup, c’est chouette parce que c’est une chronique plus dans la demi-mesure que les autres que j’ai pu lire sur ce titre sur la blogosphère ^^

    • Y a eu plusieurs moments où je me suis dit « c’est bon, j’arrête, c’est n’importe quoi ! » mais je voulais absolument savoir qui était le Bourbon Kid ! Du coup, j’ai été obligée d’aller jusqu’au bout et là, rebondissement ! Il faut que je sache la suite ! :p (bref, l’auteur sait comment appâter le chaland)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s