Valentine et compagnie

J’ai découvert récemment la saga de Vanyda autour de Valentine, une adolescente réservée qu’on suit de sa dernière année de collège jusqu’au Bac de français. Les trois tomes de cette série s’intitulent : Celle que je ne suis pas, Celle que je voudrais être et Celle que je suis.

                       

On y voit l’évolution de Valentine, au sein de son groupe d’amis. L’histoire est relativement classique et fortement axée sur un public adolescent : Valentine est timide et peu sûre d’elle, toujours fourrée avec ses 3 amies (Émilie, Julie et Yamina), elle est secrètement amoureuse de Félix mais ne lui a jamais adressé la parole, … Chaque personnage appartient à un profil d’adolescent type : Émilie est la redoublante, un peu vantarde qui « a déjà tout vécu », Julie est la suiveuse, influençable, qui veut se faire passer pour plus grande qu’elle ne l’est, on a aussi les « ennemies jurées » qui sont de véritables pimbêches, etc.

Les aventures rencontrées n’ont rien d’original non plus : les premières rébellions d’ado, les premiers amours, les fêtes un peu trop arrosées, l’ennui des grandes vacances, … Néanmoins, je me suis laissée happée par l’histoire (bon, j’avoue, je suis assez bon public pour les mièvreries ado, j’adore les séries US du type Gossip Girl, Pretty Little Liars, etc.) et j’ai dévoré les trois tomes.

Au niveau du dessin, tout est en noir et blanc. Les traits sont fins et me font légèrement penser aux dessins de Manga (légèrement hein, et encore, européanisé). Les expressions et les émotions sont clairement dessinées. Je regrette cependant que la BD ne soit pas en couleurs (comme les couvertures), ça aurait donné un caractère encore plus girly à l’ensemble.

Donc si vous êtes encore très ado-fille dans votre tête, cette bande dessinée devrait vous plaire mais ne vous attendez pas à quelque chose de transcendant ! C’est un bon moment de lecture, sans plus, qui n’apporte rien d’autre qu’un peu de divertissement.

Ma note : 

 

Edit du 11 février : en furetant dans le rayon BD de ma librairie, j’ai vu que la série est actuellement republiée sous le titre Valentine en 6 volumes BD couleurs. Comme quoi, il suffisait de demander ! 😉

Publicités

2 réflexions sur “Valentine et compagnie

  1. Elles me tentent bien, ces BD ! (oui, je dois encore être « girly-ado » dans ma tête!). Dans le même genre, avec des copines un peu plus âgées, je viens de lire « Girls don’t cry », de Nine Antico, chez Glénat : marrant mais un peu « vu et revu »)

  2. Je ne connais pas « Girls don’t cry ». Côté BD, je m’approvisionne généralement dans la Bédéthèque du Chéri, donc c’est rarement girly ! Ca fait du bien de changer un peu ! 🙂

    Bah, en général, ce type de BD tourne toujours autour des mêmes sujets (tout comme les ados parlent toujours des mêmes bêtises dans la réalité ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s