Sept détectives d’Herik Hanna et Eric Canete

En période de vacances, j’aime assez bien piocher dans la bibliothèque de l’Homme pour lire une petite BD. Sur ses conseils, j’ai découvert avec plaisir Sept détectives d’Herik Hanna (pour le scénario) et d’Eric Canete (au dessin). Il s’agit du treizième tome d’une série basée sur un principe : chaque BD raconte une histoire comprenant sept personnages principaux, appartenant tous à une même catégorie de personnes (ex. : clones, guerrières, naufragés, prisonniers, …).

500x687 - Sept  Sept détectives

Dans ce tome, nous nous retrouvons plongé dans le Londres des années 20 où un mystérieux tueur en série sévit et a exigé que les sept plus grands détectives du monde soient appelés pour tenter de le retrouver. Nous découvrons alors chacun d’un et suivons leur enquête. Vont-ils élucider cette affaire et comprendre pourquoi il a fait appel à eux ?!

L’originalité de cette BD tient dans le fait qu’elle est présentée comme le journal intime d’un des protagonistes, qui a décidé de relater l’enquête. Il y a donc plusieurs pages manuscrites racontant le contexte et les pensées particulières du diariste. A la fin du récit, celui-ci livre également un grand secret touchant cette enquête au dénouement surprenant mais aussi une vieille enquête qui avait rendus fous plusieurs de nos détectives quelques années auparavant.

Les dessins de cette BD sont vraiment très beaux : on retrouve parfaitement l’ambiance du vieux Londres que ce soit au niveau des couleurs utilisées (qui sont assez sombres, je vous l’accorde) ou dans la réalisation des décors. Chaque personnage appartient à un stéréotype : la vieille fille ancienne institutrice (Miss Crumble – rien que pour son nom, je l’adore), le jeune rookie américain, le Français un peu prétentieux, le flic déchu et, surtout, le célèbre détective anglais, peu sociable, toujours accompagné de son fidèle ami médecin (ça ne vous fait penser à personne, évidemment). Je ne m’y connais pas assez en littérature de type thriller-polar pour reconnaître quelqu’un d’autre que Sherlock et Watson mais ça ne m’étonnerait pas qu’il y ait d’autres clins d’oeil.

J’ai vraiment adoré la présentation des personnages en début d’ouvrage : chacun bénéficie d’un dessin en pleine page sur lequel on peut lire 2-3 mots d’introduction. L’intrigue est assez bien menée (même si j’ai eu un doute à un certain moment) et la fin est assez surprenante ! Il y a de l’humour et du suspens, bref … De quoi passer un excellent moment !

La présentation de Miss Crumble

Chaque tome de la série est réalisé par un scénariste et un dessinateur différents (c’est assez à la mode, ce système en ce moment, non ?! Cf. : Destins ou encore Le Casse). Du coup, la qualité de chacun est assez inégale : j’avais lu Sept Clones et je n’avais absolument pas aimé : les dessins étaient corrects mais le scénario était à tirer par les cheveux ! Il vaut donc mieux se renseigner sur chacun au lieu de s’y jeter tête baissée parce qu’on a trouvé le précédent génial.

En tous cas, je vous conseille Sept Détectives, c’est clairement une des meilleures BDs que j’ai lues en 2012 !!

Ma note : 

Publicités

4 réflexions sur “Sept détectives d’Herik Hanna et Eric Canete

    • Oui, j’ai vu ta critique sur Babelio 🙂 C’est drôle, d’ailleurs, au départ ce sont les dessins qui m’ont attirée, toi ça a l’air d’être le contraire.
      La série est assez inégale par contre, elles ne sont pas toutes aussi bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s