Trois ombres de Cyril Pedrosa

C’est les vacances, le moment idéal pour lire des BDs ! J’avais lu de très bonnes critiques sur Trois Ombres de Cyril Pedrosa et l’avais donc notée sur ma liste à lire depuis un bon moment. Mais, encore une fois, sachant que ce n’était pas le genre qu’affectionne Chéri, il fallait trouver une autre source d’approvisionnement ! Heureusement, me direz-vous, les bibliothèques existent !

Cette bande dessinée ne m’a pas réellement subjuguée. J’ai relativement bien aimé l’histoire en tant que telle mais les dessins, parfois trop « brouillés » m’ont souvent déplu.

Trois Ombres raconte la réaction d’une famille face à la sourde menace de trois ombres apparues aux alentours de leur maison. Jusque là, la famille (composée du petit Joachim et de ses parents) vivait paisiblement, à l’abri du monde. L’arrivée de ces ombres provoque la fin de leur tranquillité : les ombres sont venues pour Joachim. Comment leur échapper ? Joachim et son père tentent de le faire par la fuite. Commence alors un périple à l’issue néanmoins inévitable.

L’histoire est juste, on ne tombe pas dans le mélo comme on pourrait s’y attendre un peu à la lecture de ce résumé (je n’ai même pas versé ma petite larme, c’est pour dire). Les sujets abordés sont pourtant peu évidents à aborder : comment faire le deuil d’un enfant, le besoin de faire en sorte que la vie continue, etc. Mais malgré la justesse avec laquelle l’auteur traite de ces sujets, je n’ai pas réellement été touchée par cette « jolie » histoire.

Je pense que cette difficulté à rentrer dedans est surtout due au style des dessins : généralement, j’aime que les dessins soient « beaux » , de préférence colorés, et assez travaillés. J’aime aussi que le rendu soit assez réaliste. Dans le cas de Trois Ombres, les dessins en noir et blanc sont assez simples voire parfois trop. La technique utilisée fait penser à celle des eaux fortes. Pourtant, on voit que sur certaines planches, Pedrosa s’est attaché à rendre un maximum de détails, comme sur certaines scènes familiales du début de l’histoire. Par moment, les personnages sont dessinés de manière floue ou alors, on a l’impression que les dessins ont été faits à la va-vite. Certains personnages se confondent (notamment sur le bateau) ce qui complique encore la lecture. Bref, graphiquement, je n’ai pas trop accroché à cette bande dessinée. Je comprends que l’auteur ait voulu l’adapter à la narration : le côté sombre qui rappelle qu’on est dans le drame, l’agressivité qui représente l’urgence, mais tout cela ne me séduit pas.

J’ai tout de même passé un bon moment et je ne regrette pas d’avoir tenté l’expérience. Je chercherais d’ailleurs certainement à lire d’autres BDs de Pedrosa. Portugal publié chez Air Libre m’a déjà fait de l’oeil plusieurs fois et j’adore cette maison d’édition !

Ma note : 

~~~~~~~~

Quelques mots sur l’auteur :

Cyril Pedrosa – Crédit photo : Babelio

Cyril Pedrosa est un dessinateur BD français, né en 1972. Il est connu pour la série Ring Circus à laquelle il a collaboré (dessins et mise en couleurs). Il a également publié chez Fluide glacial une autobiographie dessinée  – Autobio – racontant son anti-bobo attitude (tiens, les Bobos sont un sujet à la mode). Il a reçu plusieurs prix littéraires dont le Prix des Essentiels d’Angoulême en 2008 pour Trois Ombres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s