Le Caveau de famille de Katarina Mazetti

J’étais à la recherche d’un truc agréable et facile à lire, Le Caveau de famille trônait depuis quelques semaines sur ma PAL, je me suis donc dis « C’est le moment ! ».

Couverture Le caveau de famille

Le Caveau de famille raconte la suite des aventures de Benny et Désirée, les héros de Le Mec de la tombe d’à côté. Après une rupture de quelques mois, les amants terribles ont bien tenté de s’oublier mais ils n’y parviennent pas. Désirée, dont l’horloge biologique s’affole, propose que leur couple s’accorde une dernière chance : ils se donnent trois essais pour faire un bébé et si ça ne marche pas… On s’oublie ! Evidemment, vous vous doutez bien que ça a marché ! On suit alors les tentatives désespérées du couple pour se transformer en famille épanouie et responsable…

La première moitié du roman m’a assez bien amusée. Comme pour le premier opus, chaque chapitre est le témoignage d’un des personnages (Benny, Désirée ou Anita) : on varie donc les points de vue et les styles. L’humour de Katarina Mazetti est toujours présent, c’est ce qui m’avait bien plu dans le premier roman.

Ensuite, ça se corse ! Les évènements s’enchaînent, l’absence de communication domine et ce n’est plus que plaintes et disputes dans chaque chapitre. Ce n’est plus drôle, ça en devient même pathétique. Katarina Mazetti a voulu nous montrer les réalités d’une vie de famille et elle y est parvenue. Peut-être un peu trop. Et cette manie de tomber en cloque tous les 6 mois [bon, ok, j’exagère un peu] m’a réellement exaspérée ! Je veux bien qu’ils soient fertiles mais là… ils ne font jamais l’amour mais les seules fois où ça arrive… hop, un nouveau polichinelle dans le placard ! On se moque de qui ?!

Bref… J’ai été très déçue par ce deuxième tome. L’ambiance devenait si malsaine entre les personnages que la lecture de leurs plaintes a fini par m’énerver. J’avais l’impression d’être prise à partie, catapultée au coeur d’une dispute conjugale qui n’en finissait pas et surtout, qui ne me regardait pas. Je ne sais pas si l’auteure a simplement voulu profiter du succès du premier pour en pondre rapidement un second et booster ses ventes mais elle aurait mieux fait de s’abstenir ! 

Ma note : 

~~~~~~~~

Quelques mots sur l’auteure

Katarina MazettiKatarina Mazetti est une journaliste et romancière suédoise qui a connu un certain succès chez nous grâce Au Mec de la tombe d’à côté, publié chez Gaïa. Ce roman a même été adapté au théâtre et au cinéma. C’est son expérience en tant que femme d’agriculteur qui lui en a inspiré le contexte . Aujourd’hui, Katarina Mazetti connaît un beau succès dans les pays francophones puisque la plupart de ces romans ont été traduits en français.

Publicités

3 réflexions sur “Le Caveau de famille de Katarina Mazetti

  1. Oulala ! J’avais adoré le premier tome, mais moins la fin ! c’est surtout la fraîcheur et l’humour qui m’avaient enchanté dans Le mec de la tombe. j’hésitais à lire la suite, mais là tu m’as bien convaincue ! Je vois tout à fait que je ressentirais moi aussi ce côté pesant et malsain et plus du tout frais et marrant 😦 Dommage, c’est vrai que du coup elle aurait pu s’abstenir…

  2. Je viens de terminer le premier tome et je dois avouer que je n’ai pas été complètement séduite. Pour moi, c’est un très bon roman à lire l’été sur la plage mais sans plus. Ton billet vient de me refroidir pour lire le deuxième tome ! Dommage.. 😦

    • Attends peut-être la plage pour le lire alors ! 😉
      Plus sérieusement, si tu n’as déjà pas accroché au premier, ya peu de chance que tu apprécies celui-là. Maintenant, on ne sait jamais, tout le monde n’a pas un avis aussi tranché que moi sur ce livre ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s